toggle menu
celine

Ceci est un test

In his tractibus navigerum nusquam visitur flumen sed in locis plurimis aquae suapte natura calentes emergunt ad usus aptae multiplicium medelarum. verum has quoque regiones pari sorte Pompeius Iudaeis domitis et Hierosolymis captis in provinciae speciem delata iuris dictione formavit.

Ac ne quis a nobis hoc ita dici forte miretur, quod alia quaedam in hoc facultas sit ingeni, neque haec dicendi ratio aut disciplina, ne nos quidem huic uni studio penitus umquam dediti fuimus. Etenim omnes artes, quae ad humanitatem pertinent, habent quoddam commune vinculum, et quasi cognatione quadam inter se continentur.

Oportunum est, ut arbitror, explanare nunc causam, quae ad exitium praecipitem Aginatium inpulit iam inde a priscis maioribus nobilem, ut locuta est pertinacior fama. nec enim super hoc ulla documentorum rata est fides.

 

 

 

expo

L’exposition « Gorgi pluriel »

est la première exposition de cette envergure consacrée à l’artiste. Plus de 350 œuvres sont réunies au cœur de la médina de Tunis, dans le Palais Kheïreddine jusqu’au 10 février 2019.

Le terme pluriel fait référence à la figure d’un artiste multidimensionnel, à la fois dans son œuvre, mais aussi dans les rôles et statuts assumés par Gorgi. La notion de « pluriel » se retrouve également dans les supports exploités, des archives manuscrites, photographies et dessins aux peintures, tissages et sculptures. Une partie de l’exposition est également réservée à d’artistes contemporains qui ré-interprétent l’œuvre de Gorgi.

Le vernissage de l’exposition avait lieu le vendredi 7 décembre, en présence du Président de la République Béji Caïd Essebsi et Souad Abderrahim, la maire de Tunis.

Cliquez ici ou sur l’image ci-dessous pour revivre la soirée du vernissage (vidéo : Leaders Tunisie)

TEST

L’exposition « Gorgi pluriel » est la première exposition de cette envergure consacrée à l’artiste. Plus de 350 œuvres sont réunies au cœur de la médina de Tunis, dans le Palais Kheïreddine jusqu’au 10 février 2019.