open search menuopen langage menutoggle menu
Actualités

Interview de Jean-Marie Ferrand, Responsable de la formation groupe Talan

Jean-Marie Ferrand, Responsable formation au sein du groupe Talan, revient sur la stratégie du groupe, les impacts du confinement et les perspectives pour la formation du groupe.

Jean-Marie Ferrand, Responsable de la formation

Stratégie du groupe

Quelle est la stratégie de formation du groupe Talan ? 

Notre stratégie a pour objectif que les collaborateurs puissent se former tout au long de leur carrière, pour répondre aux besoins des clients mais aussi afin qu’ils évoluent, en lien avec les tendances du marché et les nouveautés technologiques. 

En fonction de son profil, chaque collaborateur va être invité à suivre une formation spécifique. Bien entendu, cette stratégie va au-delà des différentes entités : il s’agit d’être le plus transversal possible et d’internationaliser au maximum les dispositifs de formations.  

Plusieurs axes forment cette stratégie :

  • Le premier est le pilier corporate training : ce sont des parcours qui s’étalent dans la durée, dans lesquels les collaborateurs s’inscrivent dès qu’ils intègrent Talan. L’objectif est de les accompagner dans leur métier sur plusieurs années. Il y a à la fois le parcours destiné aux consultants,  avec des formations portant sur les arts oratoires, la communication ou la posture et le parcours destiné aux managers avec des formations plus orientées sur le droit, la gestion financière et les techniques de management. 

  • Le deuxième volet touche aux certifications. En effet, nous avons développé des partenariats avec des éditeurs tels que Microsoft ou UiPath et incitons nos collaborateurs à se former afin d’être le plus compétitifs sur les dernières technologies. Nous invitons également nos collaborateurs à se former sur des méthodes telles que l’Agilité.  

  • Le troisième dispositif se nomme « Boost Your Talan ». Après trois ans d’ancienneté, les collaborateurs peuvent proposer un projet devant un jury composé des membres du Comex, afin de pouvoir bénéficier d’un financement dans le cadre d’une formation d'excellence en management, technologies, entreprenariat & innovation.  

 

Impacts du confinement

Comment la période de confinement a-t-elle impacté le dispositif de formation ? 

Cette période a véritablement accéléré les parcours de formation prévus pour nos collaborateurs. En l’espace de 6 mois, nous avons mis en place ce qui était initialement prévu sur un an. En moyenne, 30 à 40 % de nos collaborateurs sont formés chaque année. Nous en sommes déjà à 39% et l’année n’est pas encore finie et cela sans compter les partages de compétences entre pairs, tels que ceux organisés au sein du Labs via les Ruches ou les formations aux nouveaux outils Microsoft mises en place notamment par les équipes d’Opérations.  

Nous avons aussi pu déclencher des formations que l’on n’avait pas forcément identifiées auparavant. Par exemple, tout ce qui concerne la préparation de « l’après-crise » ou encore des formations sur les soft skills, qui permettent de compléter les compétences métiers. De nouveaux besoins ont en effet émergé suite à la période du confinement.  

Cela nous a amené également à revoir notre mode de formation. Le présentiel a toujours représenté une part importante de notre stratégie de formation. Aujourd’hui, nous nous orientons de plus en plus vers du blended learning, consistant à prodiguer à la fois des formations digitales, qui permettent au collaborateur de monter en compétences à son rythme grâce au e-learning (via des Microsoft Learn, Unow ou OpenClassRooms), tout en y intégrant des modules en classes virtuelles, ou en présentiel pour permettre des interactions avec autrui. 

 

Clients et perspectives

Comment la formation des collaborateurs répond aux besoins des clients de Talan ? 

Pour mener à bien leurs projets, nos clients ont besoin de collaborateurs certifiés, au point sur les dernières technologies et sur la maîtrise de certaines compétences.  

Par exemple, grâce aux formations sur la méthode Agile, les collaborateurs peuvent ensuite accompagner d’autant plus facilement nos clients sur leurs besoins en transformation. Par ailleurs, chez Talan, nos formations sont évolutives et s’adaptent aux tendances du marché afin de répondre aux attentes de nos clients. De mon côté, je travaille en lien étroit avec les différents responsables de BU pour construire l’ensemble du dispositif formation et pour être au cœur des toutes dernières évolutions technologiques. 

 

Quelles sont les perspectives qui se dessinent dans les mois à venir pour la formation au sein de Talan ?  

L’idée est d’aller encore plus loin dans la stratégie groupe et dans la logique d’internationalisation du dispositif, tout en capitalisant sur l’ensemble des bonnes pratiques existantes. Il s’agit de les déployer au maximum dans l’ensemble des entités Talan, en France comme à l’international.  

L’un des thèmes importants de la formation concerne la méthodologie Agile mais aussi les outils Microsoft, qui vont occuper une place d’autant plus importante que nous nous sommes récemment rapprochés d’Ai3. Nous allons donc pouvoir capitaliser sur leur expérience pour booster les compétences Microsoft de nos propres collaborateurs. De la même façon, l’an dernier, grâce à un partenariat avec UiPath, nous avons pu former près de 100 collaborateurs sur cette solution de RPA. 

A cet égard, nos équipes commerciales me font remonter l’ensemble des nouveautés technologiques à venir. Puis, je prends contact avec les équipes des différents éditeurs, afin de construire ensemble des plans de formation pour nos collaborateurs.  

Dès que l’on construit un partenariat, l’objectif est de trouver les meilleures voies pour faire monter en compétences nos collaborateurs.