open search menuopen langage menutoggle menu
Actualités

Rencontre avec Sylvain, Coach Agile chez Talan

Sylvain Desvé revient sur son parcours, ses missions et son quotidien chez Talan.

Interview collaborateur : Sylvain Desvé, coach agile chez Talan. "J'aime accompagner mes clients et expérimenter avec eux de nouvelles choses. Ils agrandissent mon terrain de jeu"

Peux-tu présenter ton parcours en quelques lignes ?

Je suis arrivé chez Talan en 2008, juste après être sorti d’école d’ingénieur. J’ai commencé en tant que Business Analyst pendant 2 ans à Paris puis à Lyon. J’ai petit à petit découvert les méthodes agiles et évolué vers des rôles de Product Owner. Je me suis également intéressé à la facilitation et la facilitation graphique. Aujourd’hui, je suis coach Agile et animateur d’ateliers collaboratifs : j’utilise toute une palette d’outils et de pratiques pour tirer profit de l’intelligence collective et ainsi résoudre des problèmes complexes.

 

Quelles sont tes missions actuelles ?

En tant que Scrum Master chez EDF, j’aide une équipe de développement à produire un logiciel de qualité, à s’améliorer et à mieux comprendre les besoins des utilisateurs. Cela me prend deux à trois jours par semaine.

Je fais également du coaching Agile et organisationnel chez Framatome au sein d’une Digital Factory. Je les accompagne dans leur transformation digitale en les aidant à se structurer et à changer progressivement leurs méthodes de travail. Mon rôle est d’être à l’écoute des équipes, de les aider à prendre du recul et à trouver des solutions à leurs problèmes. La transformation d’une entreprise ne se fait pas du jour au lendemain et elle s’appuie sur l’humain. J’écoute, je suis attentif aux signaux faibles, j’identifie les agents du changement, je guide, je pousse à l’expérimentation, à la remise en cause. Bref, je mets quelques gouttes d’huile où cela me semble nécessaire mais au final je ne suis qu’un facilitateur : ce sont bien mes clients qui construisent leur propre avenir.

Dans un monde toujours plus complexe, beaucoup de personnes sont en quête de sens et cela passe nécessairement par un accomplissement au travail. Ce qui me guide au quotidien c’est d’aider chacun à trouver du sens à ce qu’il fait. Le succès, l’efficacité et la performance sont selon moi les conséquences heureuses d’équipes qui savent pourquoi elles travaillent.

 

3 mots pour présenter Talan ?

  • Humain : quand je suis arrivé chez Talan au siège parisien, j’ai pu rencontrer et échanger facilement avec les directeurs associés. Je suis ensuite parti à Lyon, qui est une structure dynamique où toutes les branches et métiers de Talan sont représentés. Nous échangeons beaucoup sur nos expériences et cela nous permet d’apprendre à nous connaître. 
  • Qualité : nous sommes reconnus par nos clients pour la qualité de nos interventions.
  • Pragmatisme : nous collaborons avec nos clients pour trouver des solutions concrètes à leur problèmes.

 

Chez Talan, quel est ton terrain de jeu ? Comment arrives-tu à l'explorer ?

Mon terrain de jeu, c’est l’ensemble de mes clients sur Lyon. Je leur apporte mon expertise mais ils m’apportent aussi beaucoup de choses et ensemble nous expérimentons de nouvelles choses. Mes clients m’en demandent toujours plus et cela agrandit mon terrain de jeu : j’ai ainsi été amené à faire de l’illustration et des montages vidéo. 

J’ai également l’opportunité de former (Agilité, Scrum Master, Product Owner), ce qui représente aussi un terrain de jeu à mes yeux.

 

Un souvenir fort depuis que tu es chez Talan ?

Un de mes souvenirs les plus forts chez Talan est lorsque j’ai décroché ma première mission dans la facilitation. A l’époque, j’étais Product Owner et commençais à m’intéresser un peu à la facilitation et aux pratiques mettant à profit l’intelligence collective. Nous avons remporté un appel d’offres pour de la facilitation d’ateliers collaboratifs chez EDF. Cela m’a donné l’opportunité d’animer mon premier atelier. Je suis sorti de ma zone de confort, et cela m’a lancé ! Depuis, je m’éclate !

 

Quelle personne t'inspire le plus ?

Alistair Cockburn (l’un des signataires du Manifeste Agile). Ses conférences sont dynamiques, intéressantes et une grande source d’inspiration pour moi.