open search menuopen langage menutoggle menu
Actualités

Rencontre avec Nicolas, Lead Developer chez Talan

Nicolas Sauvage revient sur son parcours, ses missions et son quotidien chez Talan.

Nicolas Sauvage revient sur son parcours, ses missions et son quotidien chez Talan.

Peux-tu présenter ton parcours en quelques lignes ?

Je suis ingénieur en télécom de formation. Diplômé en 2012, j’ai commencé en tant que développeur chez Synaptix, notamment sur une mission pour le client Gefco, sur laquelle j’ai travaillé pendant environ 4 ans. 
Entre temps, Synaptix à intégré le groupe Talan en 2013. Depuis, j’ai eu l’occasion de changer plusieurs fois de poste. Ainsi, je suis passé de chef de projet technique à celui de Lead developeur chez Talan Labs, qui est mon poste actuel.
 

Quelles sont tes missions actuelles ?

En tant que Lead développeur, je suis en charge de réaliser les solutions techniques adaptées aux besoins de nos clients avec des méthodes agiles.

Actuellement, je suis en mission au sein de la Digital Factory au Crédit Agricole CIB qui consiste à former le client aux nouvelles pratiques de développement et à lui montrer que l’on peut réaliser des projets à la fois de qualité et rapidement. C’est un projet enrichissant, grâce aux échanges avec l’équipe et avec le client.

Lors de cette mission, notre interlocuteur principal est le Chief Factory Officer avec qui nous co-construisons les solutions. Il nous apporte sa connaissance de la banque, du métier et nous venons avec nos connaissances techniques pour, ensemble, faire fructifier le tout et challenger l’entreprise et les services informatiques.

Pour certains clients, cela peut parfois être une tâche plus ardue, c’est pourquoi notre rôle est de faire évoluer les mentalités. C’est l’objectif intrinsèque d’une Digital Factory. C’est aussi pour cela que nous intervenons au sein de la banque afin de partager notre savoir-faire et faire la preuve de ces nouvelles pratiques.

Chez Talan Labs, je suis aussi ce que l’on appelle un référent. Il s’agit  quasiment du rôle de manager mais c’est plus une casquette qu’un grade. L’objectif de ce rôle est d’accompagner des consultants dans leurs carrières et de suivre leurs activités et formations. Cela me permet également de participer au recrutement de nouveaux consultants.

Je suis également membre du CE (Comité d’Entreprise), pour faire le lien entre les consultants et la direction sur tous les sujets autour de la vie de l’entreprise. Enfin, je suis Lab Lead du Software Craftsmanship au sein duquel nous essayons de partager nos connaissances autour des bonnes pratiques pour le développement de logiciels.

 

3 mots pour présenter Talan ?

  • Autonomie : je pense que c’est le point fort de Talan. En effet, si nous souhaitons améliorer quelque chose, nous sommes soutenus et libres de le faire. Cela s’ancre bien dans la philosophie du groupe qui valorise l'intelligence collective. Par exemple, nous avons un dispositif de “ruches”, qui regroupent différents collaborateurs une journée par mois. Il s’agit de conférences et d’ateliers autour de nouvelles technologies qui permettent la formation ou la découverte grâce aux échanges entre collaborateurs. N’importe quel consultant peut participer et présenter une nouveauté. C’est un système important pour nous, qui permet également un retour d’expérience ainsi qu’un tremplin pour la rédaction d’articles ou l’organisation de plus grosses conférences.

  • Diversité : il y a une grande diversité de profils, à la fois dans les métiers et dans l’origine des personnes (géographique ou professionnelle). Cela enrichit énormément l’entreprise.

  • Innovation : on retrouve chez Talan cette volonté d’apporter un point de vue technique et innovant, autant dans nos missions que chez nos clients. Il est crucial dans  nos métiers de se former en permanence et d’être à jour sur les technologies et/ou les méthodes utilisées.

 

Chez Talan, quel est ton terrain de jeu ? Comment arrives-tu à l'explorer ?

Mon terrain de jeu, c’est la technique. J’ai la chance de pouvoir en apprendre un peu plus tous les jours, de pouvoir utiliser les compétences acquises sur des missions concrètes chez nos clients mais également d’avoir les moyens de partager mes connaissances et ce que j’ai appris avec tous les membres de Talan et Talan Labs.

Un souvenir fort depuis que tu es chez Talan ?

J’ai eu l’occasion d’être speaker à la conférence Devoxx qui est l’une des plus grosses conférences de développeurs. Avec un collègue, nous avons présenté un outil que nous avions développé ensemble : Toast. Ce fut une expérience enrichissante, surtout la conférence car en tant que développeur, nous n’avons pas l’habitude de faire un tel exercice, de parler devant autant de monde et surtout devant autant de professionnels. Cela m’a permis de me rendre compte que j’en étais capable.

Quelle personne t'inspire le plus ?

Vaste question, mais je dirais José Valim. Il s’agit d’un développeur d’un nouveau langage que l’on commence à utiliser : Elixir. Il m’inspire car il est à la fois jeune et brillant mais sait rester extrêmement bienveillant et humble avec les personnes qui débutent. Il incarne réellement les valeurs de mon Lab Software Craftsmanship qui sont l’humilité, la bienveillance et le partage.