toggle menu
Toutes les actualités t3://page?uid=116

Rencontre avec Florian, consultant data-science

Florian Napierala, consultant data-science, revient sur son parcours, ses missions et son quotidien chez Talan.

  • /

Peux-tu présenter ton parcours en quelques lignes ?

Après un bac S et deux ans de classe préparatoire aux grandes écoles en mathématiques, j’ai eu envie de me diriger vers l’informatique. J’ai donc choisi d’intégrer l’EISTI et me suis spécialisé en dernière année en informatique embarquée, c’est-à-dire les aspects logiciels se trouvant à l’intérieur des équipements n’ayant pas une vocation purement informatique.

J’ai réalisé, en parallèle, un Master 2 de recherche sur l’intelligence artificielle et la robotique à l’Université de Cergy-Pontoise. Mon double diplôme en poche, j’ai rejoint Talan en 2018, d’abord en stage pour une mission à la SNCF sur de la maintenance prédictive puis en tant que consultant data science.

Quelles sont tes missions actuelles ?

 Aujourd’hui, j’ai rejoint l’équipe SNCF Réseau pour travailler sur un projet de maintenance prédictive des rails. Je m’occupe notamment de la partie développement et du renfort technique. Mes compétences sont donc complémentaires avec les autres personnes de l’équipe venant de Talan Consulting, en charge du pilotage projets.

Avant de rejoindre la SNCF Réseau, j’ai travaillé sur une mission interne Talan : la mise en place du chatbot RH. Ce chatbot est en support des équipes RH et permet de répondre à certaines questions des collaborateurs. Pour ce projet, j’ai travaillé en étroite collaboration avec l’équipe RH.

3 mots pour décrire Talan ?

Dynamisme, écoute et défis.

Talan est une entreprise très dynamique, qui encourage les projets de chacun. On se sent toujours écouté, soutenu et c’est très appréciable. Il y a une certaine proximité entre les personnes, ici tout le monde se tutoie ! 

Enfin, l’ambition du groupe est grande et de nombreux défis sont à relever, ce qui est très stimulant !

Chez Talan, quel est ton terrain de jeu ? Comment arrives-tu à l'explorer ?

Mon terrain de jeu, c’est le domaine de l’intelligence artificielle. Ce que je préfère, c’est monter en compétences, notamment sur la technique. Chez Talan, nous misons beaucoup sur l’intelligence collective en partageant des retours d’expérience, ce qui nous permet d’avoir des exemples concrets dans le domaine de l’IA.

Un souvenir fort depuis que tu es chez Talan ?

J’ai beaucoup apprécié le Forum de l’intelligence artificielle, dont Talan est partenaire. Moi qui vient plutôt du domaine technique, c’était très enrichissant d’avoir cette diversité de points de vue, sur la souveraineté des données par exemple ou encore sur les questions d’éthique liées à l’IA.