open search menuopen langage menutoggle menu
Toutes les actualités t3://page?uid=116

Rencontre avec Fadel Bellaj, Chef de Projet Enterprise Asset Management chez Talan

Fadel revient sur son parcours, ses missions et son quotidien chez Talan.

Interview collaborateur de Fadel Bellaj, Chef de Projet Enterprise Asset Management
/
Fadel Bellaj
/

 

Peux-tu présenter ton parcours en quelques lignes ?

Je travaille au sein de Talan depuis maintenant 4 ans. Diplômé en génie des systèmes industriels, j’ai un profil d’ingénieur en automatisation et informatique industrielle. J’ai débuté ma carrière dans l'industrie en tant qu’ingénieur maintenance. Mes principales missions consistaient à augmenter la fiabilité des équipements, les rendre plus disponibles mais aussi à optimiser les coûts de maintenance. En parallèle, j'étais en charge de mettre en place des outils au sein de cette même industrie. 

Au bout de 2 ans, j’ai quitté l'entreprise pour travailler dans d'autres projets combinant les domaines de l’industrie et des systèmes d’information. 

J'ai accompagné des grands comptes pour les aider à mettre en place des stratégies de maintenance, grâce aux systèmes d'information. Le but était d’améliorer la maintenance des équipements, la fiabilité ainsi que de réduire les coûts.

 

Par la suite, j’ai intégré Talan au service d’un gros client. Mon rôle était d’optimiser les coûts tout en rendant les équipements beaucoup plus fiables. Nous avons commencé par une série d’audits et de workshops avec la DSI ainsi qu’avec la direction industrielle.

Quand j’ai commencé la mission, j'étais seul. Puis, petit à petit, l’équipe s’est agrandie puisque nous sommes désormais 8 personnes avec des profils variés : développeurs, data analysts, maintenance analysts, spécialistes de la migration de données. 

 

Quelles sont tes missions actuelles ?

Je suis responsable de l'offre maintenance 4.0 et de l’offre IoT au sein de la BU “Enterprise Asset Management” (gestion des équipements d’une société). Je suis également un référent IoT au sein du groupe.

 

J’ai été d’abord consultant chef de projet MRH et je suis actuellement responsable de l'offre. Je gère un portefeuille avec un grand nombre de clients, ainsi que plusieurs projets qui y sont associés. Je travaille en collaboration avec les équipes de Talan Opérations et Talan Consulting sur des sujets IoT. 

 

3 mots pour présenter Talan ?

  • Challenge : Je me déplace  beaucoup en Allemagne pour rencontrer des clients, et je suis heureux d'avoir décroché plusieurs contrats dans ce pays sans même connaître la langue.
  • International : Je ressens l’ambition de Talan de se développer à l’étranger, et de permettre aux collaborateurs de se déplacer, même là où nous n’avons pas d’antenne sur place pour agrandir leurs terrains de jeu. Aussi, en Tunisie, Talan est une référence de l’expertise IT pour beaucoup de jeunes diplômés qui souhaitent y travailler. 
  • Proximité : Je retrouve cette proximité avec Gérard Barbosa, le directeur de Talan Solutions par exemple. En effet, j’ai eu l'occasion de lui présenter ma vision de l'industrie du futur. Et il m’a immédiatement mis en contact avec la responsable de l’offre pour me permettre d’assister à plusieurs ateliers, à des appels d'offres IoT . Ensuite nous avons créé une offre que l’on m’a confié, avec une équipe de TradIn. Aussi, en tant que membre de l’équipe CHO, de nombreux dispositifs sont mis en place pour cultiver cette proximité, que ce soit les voyages, les afterworks, la présence régulière du COMEX… Enfin, j’ai participé l'année dernière à la campagne marque employeur de Talan, où j’ai été sélectionné pour être l’un des visages de la campagne. Le fait de mettre en avant ses propres collaborateurs traduit également cette proximité. 

 

Chez Talan, quel est ton terrain de jeu ? Comment arrives-tu à l'explorer ?

Mon terrain de jeu, ce sont les systèmes d'information et l’industrie mais aussi les nouvelles technologies telles que le Big Data, l'Intelligence Artificielle, ou l’IoT. 

Dans la plupart des entreprises, on retrouve la DSI et la hiérarchie d’un côté et la partie métier de l’autre. Mon terrain de jeu consiste à être l’intermédiaire entre ces deux pôles là. Pour cela, j’organise des réunions et des ateliers avec les collaborateurs de la maintenance, pour échanger avec eux, et faire le lien ensuite avec la DSI.

 

Un souvenir fort depuis que tu es chez Talan ?

Mon premier souvenir fort est une coïncidence qui prête à sourire... Je travaillais avec mon équipe chez un client côté DSI et lors d’un projet, j'ai rencontré un interlocuteur. Et il s’est avéré qu’il venait de Talan également. Il m’est arrivé plusieurs fois d’endosser à la fois le rôle de client et de collègue. 

 

Quelle personne t'inspire le plus ?

Je m’inspire d’un peu tout le monde, je n’ai pas de personne unique en tête.