open search menutoggle menu
Actualités t3://page?uid=116

Marjorie Philippon, Directrice de la Division Logistique et Conversion S/4 chez Createch

Forte de 15 ans d'expérience dans le conseil SAP, Marjorie Philippon a pris la direction de la ligne d’affaires logistique SAP de Createch. Cette Franco-Canadienne, partie en VIE à Montréal initialement pour un an, s’inspire des femmes dirigeantes qui l’entourent pour tracer sa route dans un milieu majoritairement masculin.

À 36 ans, Marjorie Philippon est fière de son parcours qui l’a menée au poste de directrice division logistique et conversion S/4 pour la BU SAP. Spécialisée dans les ERP et la logistique, cette Française ayant immigré au Québec il y a 12 ans « adore son métier » et se sent « dévouée à Createch » où « n’est produit que de la matière grise ».

 

« Createch me donne toujours de nouveaux défis. J’ai de super projets qui rencontrent le succès. On me fait confiance. Je vais vraiment vers là où j’ai envie d’aller » 

 

Son leitmotiv ? « Ne jamais aller au travail à reculons. »

 

La passion des ERP

En école de commerce à Reims, alors qu’elle n’a « pas forcément l’idée de travailler dans l’innovation », Marjorie se découvre une passion pour les ERP et les sites web. « Je suis rapidement partie dans un domaine assez masculin – on était 15 filles dans une promo de 80 personnes », indique-t-elle. En année de césure, elle commence à travailler côté client sur un gros projet de déploiement SAP en France puis effectuera finalement un stage majoritairement dans le web. Et décroche, après 4 ans d’école, son diplôme de Bachelor en technologie et management, avec les félicitations du jury. Sur la recommandation du directeur, elle intègre un cabinet de conseil SAP spécialisé en logistique en tant que consultante – « une sortie d’école très confortable », commente-t-elle.

Aux sites web qu’elle juge plus « faciles et trendy », Marjorie préfère les ERP pour se donner le maximum de possibilités. « J’ai fait le choix le plus nouveau et challengeant pour moi. La marche est plus grande, mais quand je suis mordue de quelque chose, je m’en donne les moyens », explique-t-elle. Aujourd’hui, son choix s’est confirmé : « L’entrepôt, c’est vraiment mon « truc » : quand tu mets un système en place, tu vois l’effet immédiat, tu résous le problème tout de suite. »

 

Un domaine masculin

En VIE à Montréal, Marjorie doit faire ses preuves. Si « la gestion de projet est un domaine assez masculin », cet environnement l’est encore davantage (elles sont 3 filles sur un effectif de 15 personnes). « J’ai vraiment senti une différence. J’essayais de comprendre les codes, je faisais profil bas », relate-t-elle. En prenant petit-à-petit de nouvelles responsabilités, la consultante reprend confiance en elle, se construit un réseau à Montréal et monte en compétences.

 

« Je voulais devenir manager. Gérer des personnes m’intéressait. Aujourd’hui, j’en suis capable. »

 

Au bout de 7 ans à Montréal, en prise aux doutes sur son avenir au Québec, Marjorie rencontre Hélène Kyriakakis, l’actuelle présidente de Createch, alors directrice SAP, à la faveur de contacts communs. Elle intègre l’entreprise en tant que consultante senior SAP logistique et, grâce à un projet « d’upgrade », évolue vers la gestion de projet. « Dans la hiérarchie, je parle avec beaucoup de femmes ; en transverse, j’échange surtout avec des hommes. Le respect de la parité est important chez Createch », rapporte Marjorie.

 

Nommée directrice

Deux ans après son arrivée chez Createch, Hélène Kyriakakis la nomme directrice logistique en août 2018. Pour Marjorie, c’est la reconnaissance de son implication (« Mon parcours s’est rarement fait entre 9h et 17h », précise-t-elle), sa fiabilité, ses capacités de gestion et d’organisation, sa « peur de rien » et son franc-parler : « Hélène apprécie mon côté français – je dis les choses – contrairement à d’autres cultures qui n’aiment pas le conflit ».

Toujours prête à relever de nouveaux défis : « Je n’y connaissais rien mais l’inconnu ne me fait pas peur et je savais que j’allais être aidée », raconte-t-elle. Finalement, le challenge est de taille : « Je devenais capitaine du bateau mais je nageais dans un océan et naviguais à vue. À la fin de la journée, je me demandais si j’étais à ma place. Le fameux syndrome de l’imposteur », poursuit-elle.

 

S’inspirer de femmes leaders

Marjorie évoque avec admiration le parcours, la démarche et la personnalité des femmes leaders de Createch : Hélène Kyriakakis mais aussi Barbara Poletti, directrice de la BU SAP. « Ces femmes représentent le chemin vers lequel je me dirige. Elles sont très différentes de moi – beaucoup plus tolérantes et patientes – mais on se rejoint sur le goût du travail bien fait », souligne-t-elle. À leur contact, elle change d’état d’esprit et commence même à s’intéresser à la stratégie. « Il faut que je les regarde faire pour m’en inspirer. »

Sur leur recommandation, Marjorie participe à L’effet A qui vise à « propulser l’ambition féminine ». Cette expérience lui permet de « rencontrer des femmes de différents horizons qui ont les mêmes interrogations qu’[elle] », mais aussi de « mettre des mots sur des concepts ou des sentiments qu’[elle] ressentai[t]  ».

 

« Les témoignages de certaines femmes, comme Sophie Brochu, PDG d'Hydro-Québec, m’ont prouvé qu’on pouvait être une femme ambitieuse, sympa, généreuse et abordable »

 

« De l’innovation, il y en a tous les matins chez SAP »

« SAP, c’est 100% de l’innovation », rappelle Marjorie. « Tout va très vite dans ce monde. Il faut sans cesse se tenir au courant de tout ce qui se passe, très vite comprendre ce qui est important, où l’on va et prendre des décisions. » La jeune directrice joue un rôle de « coach » auprès des jeunes avec lesquels elle travaille pour les faire monter en compétences sur SAP, leur donner les contrats qui correspondent à leurs aspirations et les aider dans leur carrière. « Comme j’ai plusieurs casquettes, je suis souvent sollicitée pour aider les gens ». Son nouveau défi : « arriver à dire non pour garder du temps pour son travail et sa vie personnelle. »