open langage menutoggle menu
Actualités t3://page?uid=116

Interview de Florian Hamon, consultant data & IA Microsoft chez Talan

En dix ans chez Talan, Florian a réussi à évoluer vers un poste de responsable d'offre / tech lead sur les technologies Microsoft pour la data et l'intelligence artificielle. Découvrez son parcours.

/
/

Quel est ton parcours ?

J’ai fait mes études à Paris et notamment dans une prépa, qui m’a permis d’entrée à Polytech Nantes. Je me suis spécialisé dans le domaine du décisionnel et la data.

 Cette école était très en avance, du coup, j’ai tout de suite trouvé du travail dans une très grosse ESN. J’ai directement démarré sur des projets Microsoft. 

Au bout de 3 ans, je souhaitais évoluer. J’ai rejoint une autre très grande entreprise qui récupère de la data auprès des pharmacies  et des médecins, ce qui lui permet restituer de la donnée pour les laboratoires.  J’étais en charge d'un logiciel maison utilisant des bases Microsoft et qui était très bien implanté dans les laboratoires. Une de mes missions était la création de tableau de bord.  

On m’a alors mis en contact avec Ai3. J’avais envie d’essayer une structure plus petite à taille humaine. Jusque-là, j’avais travaillé dans des sociétés de plus 40 000 collaborateurs. Et je ne m’y retrouvais plus.  

Les premiers entretiens se sont très bien passés. C’était assez technique parce qu’il y avait une réelle volonté de miser sur le « bon » profil. Ça a « matché » et c’était très motivant. J’ai intégré Ai3. J’ai d’abord fait un an à Paris puis j'ai demandé ma mutation.

Cela fait 3 ans que je suis à Nantes. J’ai la chance de travailler sur de très beaux projets, surtout depuis la montée en puissance d'Azure et plus globalement, la dématérialisation des projets dans le Cloud. Le fait d’intégrer Talan m’a également apporté pas mal d’opportunités.

 

Quel est ton intitulé de poste ?

Ces dix dernières années, j’ai évolué d’un poste de consultant data junior a confirmé, puis senior. Aujourd’hui, avec l’aide de mon manager, j’évolue vers un poste de Responsable d’offre / Tech lead. Cela consiste à être responsable de tout ce qui est data liée à l’univers Microsoft et ce pour toute la région Ouest. Je m’occupe de tous les appels d'offre qui tournent autour de de ces sujets-là ainsi que de la création des nouvelles offres. Je suis également le référent au niveau formation et expertise pour tout ce qui concerne ces technos.

 

Quelles sont tes missions actuellement ?

En ce moment, j’interviens à 100% chez nos clients mais je devrais pouvoir dégager bientôt un peu de temps pour la rédaction et la réponse aux appels d'offres.

1/5e de mon temps, j’interviens pour un client basé à Rennes spécialisé dans l’expertise, l’audit et l’analyse de laboratoires. Je remplace leur responsable BI qui vient de partir.  A la base, ils ont fait appel à nous pour pouvoir les aider à monter en compétence sur tout ce qui touche à la data et Microsoft. Mon objectif est d’adresser les différentes problématiques qu’ils rencontrent tout en les formant sur les solutions.

Le reste de mon temps, j’interviens pour l’ADEME sur l’un de leurs programmes ciblé transition énergétique. Je mets en place des tableaux de bord à destination des conseillers pour les aider à mieux gérer leur activité. Je pars des données qu’ils ont saisi, je les traite et je les restitue via des rapports Power BI.  Cette initiative est consolidée au niveau national et dans les DOM-TOM, ça permet d'avoir une vision globale. C’est très concret, cela donne vraiment le sentiment d’apporter « sa pierre à l’édifice » des nouvelles énergies.

Ce qui est intéressant dans la data, c'est que tu interviens dans des domaines très variés : énergies, RH, luxe… Etc. De la data, il y en a partout.

J’ai participé récemment à des appels d’offres. On a gagné, du coup, on a pu y placer une équipe pluridisciplinaire autour de la data. J’interviens également en support de cette équipe.

J’ai aussi participé à un « P.O.C. » (« Proof Of Concept ») pour un client historique de Talan. Notre mission était de démontrer qu’une solution Microsoft pouvait remplacer avantageusement leur solution existante. Nous l’avons démontré via une maquette tout en répondant aux interrogations que pouvait avoir le client.

Enfin, régulièrement, je dispense différentes formations sur des logiciels ciblés data et Power BI …

 

2 mots pour présenter Talan ?

 

Convivialité :

La convivialité est quelque chose qu’il y avait chez Ai3 et que tu retrouves chez Talan. Il y a une vraie convivialité au sein des équipes. A chaque fois que je rencontre des nouvelles personnes, elles ont toutes le même mindset et tu peux rapidement te trouver des centres d’intérêt communs. Très rapidement tu peux tisser des liens avec elles.  Je ne sais pas si c'est propre à Talan (ou à Ai3), mais y a quelque chose qui fait que tu te lies plus facilement.

À l'Ouest, nous avons de nouveaux locaux et ça permet de renforcer cet esprit de convivialité. Nous pouvons nous retrouver plus facilement, être ensemble et ce malgré ce contexte Covid.

Savoir-Faire :

Tous les Talan que j’ai accompagné techniquement ont, en général, la tête bien faite. Tu leur expliques, par exemple, la méthode Microsoft et elles comprennent très vite. C’est peut-être lié au fait que Talan soit agnostique et pluri-technologique. C’est peut-être aussi lié au fait qu’à l’agence de Nantes, il y a beaucoup de personnes expérimentées et peu de personnes vraiment juniors.

Chez Talan c’est intéressant de pouvoir travailler avec des gens qui ont tous de vrais savoir-faire.

 

Récemment intégré chez Talan qu’espères-tu y apporter fort de ton expérience chez Ai?

 

Avec Ai3, nous avons rejoint Talan avec notre expertise Microsoft. Moi, tout particulièrement, sur la partie donnée grâce à l’expérience acquise au travers des projets que j’ai suivi toutes ces années.

Avec Talan, j’ai partagé mon savoir-faire notamment sur l’expérience d'usage. On a également amené notre manière de travailler au quotidien avec les outils Microsoft : Teams, OneDrive, SharePoint… etc.

Chez Talan, on n'a pas été mis de côté. On essaie de tirer profit de tous les profils qui sont aujourd’hui à notre disposition. C'est vraiment une belle fusion et pas un simple rachat.

 

Quel est ton terrain de jeu ?

Mon terrain de jeu à trois dimensions.

La première gravite, bien sûr, autour de la data et de Microsoft. Toutes mes missions tournent autour de cette technologie et autour de Power Bi, des flux de données et de l’Azur Data Factory. Cela m’amène, également, à travailler sur les réponses à appel d’offres pour essayer de projeter le client sur ce à quoi ressemblerait sa BI dans l’univers Microsoft.

La deuxième dimension est l’expertise pour pouvoir répondre à l’ensemble des problèmes qui me sont posés ! J’aime creuser et élargir mon savoir. J’aime apprendre de nouvelles choses et me renouveler constamment. C’est quelque chose qui me stimule.

La troisième dimension tourne autour de la formation. J’aime transmettre mon savoir. Que ça soit à des clients ou à des collègues. J’aime faire découvrir certaines fonctionnalités avancées. J’aime aussi aider mes élèves à aller beaucoup plus vite et à résoudre leurs problèmes. C’est très épanouissant.

 

Est-ce que t'as un souvenir fort chez Talan ?

La présentation de ce premier P.O.C. chez un grand groupe spécialisé dans l’énergie est un très bon souvenir. L'équipe Talan en place s’était fait challenger car le support logiciel arrivait à sa fin. Le client s’est questionné sur la possibilité de migrer vers Microsoft, J’ai été consulté et on a travaillé avec cette équipe. Cette mission de 3 mois nous a permis de concevoir une maquette que l’on a présenté au client. Il y avait, bien sûr, un gros enjeu commercial à réussir cette présentation. Nous avons eu ainsi l’opportunité de montrer à ce client une nouvelle manière de visualiser ses données. J’ai apprécié cette synergie entre notre expertise technologique d'un côté et l’expertise métier de l'autre. Finalement, nous avons convaincu le client d’adopter les solutions Microsoft. C’était très enrichissant de pouvoir proposer de nouvelles solutions et de nouvelles perspectives à ce client.

Sinon à un niveau plus ludique, chez Talan il y a des fans de foot comme moi. Nous avons créé une Ligue MPG. C’est un jeu centré sur le foot avec une sorte de mercato.

Chaque collaborateur peut acheter des joueurs et à chaque fois qu'il y a une journée en réel de foot et qu'un joueur marque, ça fait un but pour son équipe. Ça permet de tisser des liens dans un contexte différent et convivial.  C’est très précieux en ces temps de Covid-19.

 

Quelle personne t'inspire le plus ?

Erwan Lancien m’inspire beaucoup. C’est le directeur architecte avant-vente chez Talan Solutions. A l’origine, c’est lui qui m'a recruté et c’est avec lui que j'ai fait mes premiers projets.

Il se positionne vraiment comme un leader et il cherche à faire progresser ses collaborateurs. Il est loin du management par la terreur que l’on peut parfois trouver ailleurs.

Il prend le temps de réellement travailler avec toi.  Il est patient et cherche réellement à résoudre tes problèmes.  Quand tu es en difficulté sur une situation, il ne cherche pas à t'enfoncer.

Il te challenge tout le temps d’un point de vue technologique, pour être prêt « au top » sur le nouveau projet qui arrive. Ou sur la nouvelle technologie.  Il n’hésite pas à expérimenter de nouvelles manières de penser et il essaie de continuellement monter en compétences. Je suis continuellement à l’affût de ses retours d'expérience avec ses clients…